La culpa no era mía

Le 25 novembre 2019, des centaines, voire parfois des milliers de femmes chiliennes se sont rassemblées pour chanter ce qui s’apparente désormais à un hymne contre le viol « Un violador en tu camino ». Le 25 novembre est la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes.

Un collectif de 4 chiliennes nommé « LasTesis » a lancé cet hymne et cette chorégraphie marquante. Suite à une première marquante lors du 25 novembre, et via la force des réseaux sociaux (notamment un appel sur Instagram) et leurs connaissances, elles ont réussi à faire porter le message un peu partout dans le monde.

Des représentations ont eu lieu un peu partout en Amérique Latine et en Europe, avec des paroles toujours en espagnol et une traduction en français.

Un reportage de la Télévision Nationale Chilienne :

Le livre le plus remarquable à l’heure actuelle sur le féminisme est Todos deberíamos ser feministas (lien d’affiliation Amazon) :

On en a peu parlé, mais je voulais diffuser ce commentaire sous la vidéo de la première performance réalisée à Santiago au Chili et qui démontre bien la très forte oppression qui subsiste malheureusement encore : « Cuando hicimos la intervención del Colectivo Lastesis « Un violador en tu camino » carabineros nos lanzó directamente al cuerpo dos bombas lacrimógenas y nadie ha hablado de eso. La intervención fue hermosa y se ha viralizado, ha sido aplaudida en el mundo entero, pero no hemos denunciado la represión que sufrimos por parte de Carabineros de Chile en el DÍA INTERNACIONAL DE LA NO VIOLENCIA CONTRA LA MUJER. Todo porque la última parada del recorrido por el centro de santiago, se la dedicamos a ellos, a la Primera Comisaría de Santiago. ¿Qué hubiese pasado si las bombas nos hubiesen llegado en la cabeza? No habían pasado ni 15 minutos del estar ahí, y cerraron las puertas y las ventanas de la comisaría y entremedio de la puerta se asoma la mano cobarde del paco que estaba de turno y lanza la bomba sin fijarse si quiera donde va a caer, mientras al mismo tiempo otra bomba era lanzada desde la ventana. Me quedé ahí parada, sin tener nada con qué defenderme, mientras veía como un humo verde salía de la bomba y el vómito explosivo surgió de mi cuerpo sin poder yo hacer nada. No teníamos nada con qué defendernos. No teníamos nada con qué defendernos. Estábamos ahí con nuestra voz y nuestro cuerpo. No dejo de pensar en eso, no teníamos nada con qué defendernos. Era el cuerpo y la voz v/s bombas compuestas de arsénico que si aspirásemos por más de 10 minutos caeríamos muertas, como moscas, atrapadas en el insecticida. »

Un article et une interview des créatrices de cette chanson où l’on apprend que seuls 8% des viols au Chili sont condamnés par la justice et c’est pourquoi elles dénoncent directement le système et ses représentants : https://interferencia.cl/articulos/las-mujeres-chilenas-detras-de-la-performance-un-violador-en-tu-camino

Une ressource très importante pour s’informer sur les violences faites aux femmes est le site d’ONU Femmes, l’entité des Nations Unies qui vise l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes : https://www.unwomen.org/es/news/in-focus/end-violence-against-women

Debi Nova et Pedro Capó – Quédate

Pedro Capó est un grand ! C’est tout à son honneur de participer au succès de chanteurs et chanteuses moins connu(e)s, alors même que d’autres auraient pris la grosse tête en ayant atteint beaucoup moins d’audience que lui. Son titre « Calma » est l’un des plus écoutés au monde avec plus d’1,7 milliard d’écoutes sur Youtube. Et surtout, avec « Quédate », il change complètement de style et montre qu’il possède un talent très étendu.

Cette chanson de la costaricaine Debi Nova et du portoricain Pedro Capó est une réussite. La douceur de la mélodie, la beauté du clip avec les souvenirs d’enfance et la joie qui se dégage du tout font aimer instinctivement cette chanson.

Paroles de la chanson : https://www.letras.com/debi-nova/quedate-part-pedro-capo/

Vocabulaire de la chanson :

Tarde : après-midi

Medir : mesurer

Parar : arrêter, stopper

Sumar : ajouter, additionner

Regalar : offrir

Atardecer : tombée de la nuit, crépuscule

Faltar : manquer

Sobrar : être de trop, rester

Escaparse : s’échapper, s’enfuir

Pour télécharger la chanson via notre lien d’affiliation Amazon : Quédate

La cumbre del clima en Madrid

La COP25 (Conference of Parties) se tiendra à Madrid (Espagne) du 2 au 13 décembre 2019. Cette grande conférence internationale sur le climat devait se dérouler à Santiago au Chili, mais la crise sociale qui perdure là-bas ne permettait pas d’assurer des discussions apaisées. La COP reste malgré tout présidée par le Chili.

Vocabulaire de la vidéo :

Último : dernier

Retoque : retouche

Recinto : enceinte

Cumbre : sommet

Cita : rendez-vous

Intentos : tentatives

Ces deux premières vidéos visaient à présenter l’organisation. Sur le lien suivant, vous trouverez une vidéo de El País qui porte davantage sur ce qui y sera discuté, avec des fins pédagogiques et vulgarisatrices sur des débats qui sont parfois (euh, souvent) très techniques lors des conférences internationales :

https://elpais.com/sociedad/2019/12/01/actualidad/1575216281_908130.html?fbclid=IwAR0fQkO90ZSAThu5wdz3rM0zp1zo9Ip-gD2OE-BOArwT_oy8eaF3p5ClzvU

Une recommandation de lecture sur les enjeux de cette COP25 : https://www.merca2.es/arranca-cop25-transicion-climatica/

Merca2.es est un site d’informations espagnol spécialisé dans l’économie, la finance et les entreprises.

La vulgarisation géographique

Un mundo inmenso

Cette chaîne Youtube va vous faire aimer la géographie. Réalisée par des locuteurs argentins, cette chaîne vise à instruire sur des excentricités du fonctionnement de notre monde et de nos comportements humains.

Quelques mots de vocabulaire de la vidéo :

Comprar : acheter

Locura: folie

Averiguar : enquêter sur

Elección : choix

Otorgar : octroyer, donner

Plomo : plomb

Cobre : cuivre

Comprobar : constater, vérifier

Desembolsar : payer, débourser

Rechazar : rejeter, refuser

Ciudadano : citoyen

Descabellado : tiré par les cheveux, fou

Sara Socas – Désormais, je m'aime davantage

Sara Socas est l’une des femmes les plus talentueuses actuellement dans le freestyle espagnol. Née en 1997, elle possède aujourd’hui 22 ans et a commencé le freestyle à 16 ans. Depuis deux ans, elle gagne de nombreux concours de freestyle.

C’est son passage récent dans l’émission « La Resistencia », rediffusée sur la chaîne Youtube Movistar +, qui m’a fait découvrir sa musique et accessoirement un autre talent d’imitation assez extraordinaire que je vous laisse découvrir :

Dans la chanson « Ahora me quiero más » Sara Socas chante la liberté suite à une relation toxique :

Les paroles de la chanson « Ahora me quiero más » : https://www.musica.com/letras.asp?letra=2491141

Vocabulaire de la chanson :

Querer : aimer

Masticar : mastiquer

Veneno : venin, poison

Caro : cher

Deuda : dette

Saldar : s’acquitter de, régler

Malgastar : gaspiller, gâcher

Entonar : motiver, donner du courage

Afán : ardeur, ambition

Hallar : trouver

Cura : remède, soin

L’instagram de Sara Socas

Une autobiographie complète en espagnol de Sara Socas

Un autre petit échantillon de son talent :

Si vous aimez la chanson « Ahora me quiero más » de Sara Socas, vous pouvez la técharger via ce lien d’affiliation Amazon : Ahora Me Quiero Más

Un article présentant quelques femmes montantes du rap et du hip hop : https://los40.com/los40/2019/11/07/musica/1573128854_819845.html

El día de los muertos, au Mexique

Je viens de trouver une ressource exceptionnelle, réalisée par Google Arts and Culture et qui mérite toute votre attention : le voyage culturel prend une nouvelle dimension avec les « Google Expeditions ».

Ce lien vous emmène vers une expédition haute en couleurs parmi les coutumes mexicains lors de la fête des morts :

Dommage que certaines vidéos proposées dans ce voyage culturel soient en anglais. Le tout reste néanmoins d’une extrême qualité et est une manière divertissante de découvrir autrement des aspects culturels hispanophones. Vivement les prochaines expéditions !

Autres billets du blog concernant cette fête : le film Coco de Disney + le film La légende de Manolo

Prix Planeta pour Javier Cercas

#LecturaDelViernes

L’écrivain espagnol Javier Cercas vient d’obtenir le Prix Planeta 2019 pour son roman Terra Alta. Ce prix récompense une oeuvre et non un auteur comme le prix Cervantes ou le prix Princes des Asturies (les deux autres grands prix littéraires espagnols). Le Prix Planeta est doté de 601 000€ pour le vainqueur et de 150 250€ pour le finaliste. La finaliste de cette année était Manuel Vilas, avec le roman Alegría.

Le livre récompensé (lien d’affiliation Amazon) :

Terra Alta: Premio Planeta 2019

Audio du premier chapitre du roman « El inquilino » de Javier Cercas : (le son sera remis ce soir s’il ne fonctionne pas)

El inquilino : le locataire