Linguistique espagnole

Une nouvelle publication de l’éditeur Armand Colin pourrait vous intéresser si vous êtes actuellement à l’université et que vous préparez le CAPES ou l’Agrégation (idéal pour les révisions). Il convient aussi à un étudiant de licence ou master qui souhaiterait parfaire sa connaissance de la langue espagnole.

L’auteure de cet ouvrage est Axelle Vatrican (et vous retrouverez ses autres ouvrages et recherches ici). Axelle est maître de conférences à l’Université de Toulon.

« Linguistique espagnole » est un recueil de 80 fiches sur des points grammaticaux importants de la langue espagnole. Vous allez ainsi mieux comprendre la nature et la fonction du mot, les déterminants, le gérondif, les différents types de subordonnées…

Retrouvez le résumé complet de toutes les fiches que comporte ce livre en le feuilletant sur le site de la FNAC.

Idéal pour les révisions

Publicités

Me voy… a escuchar a Jeanette

Au registre des chansons tristes qui sont restées dans la tête de beaucoup de personnes à travers le monde, nous retrouvons sur le podium « Porque te vas » de Jeanette.

Jeanette (Janette Anne Dimech) est une chanteuse espagnole né en 1951 à Londres (Royaume-Uni). Elle est notamment l’interprète en 1974 de « Porque te vas ». Cette chanson passe inaperçu dans un premier temps et connaît un vif succès lorsqu’elle illustre le film « Cría cuervos » de Carlos Saura en 1976.

L’interprétation la plus connue de la chanson est la suivante :

La chanson avec les paroles :

Vocabulaire de la chanson :

Ventana : fenêtre

Ciudad : ville

Despertarse : se réveiller

Reloj : réveil, montre, horloge

Llorar : pleurer

Farol : lampadaire

Las manillas : les aiguilles

Olvidar : oublier

La première chanson qui a fait découvrir Jeanette est « Soy rebelde » en 1971 :

Après le succès énorme de « Porque te vas », peu de chansons ont ému le grand public, à part peut être « Frente a frente » qui a été reprise par de nombreux artistes :

Jeanette a bien évolué depuis sa participation au groupe Pic-Nic avant sa carrière solo :

Jeanette n’a jamais complètement arrêté sa carrière, puisqu’elle est encore très active : elle participe encore à de nombreux concerts et tient à jour sa page Facebook.

Le site internet de Jeanette

Une interview très intéressante de Jeanette en 1981 pour RTVE où elle explique ses passages musicaux par l’Allemagne, le Royaume-Uni et la France; le divorce de ses parents et son arrivée en Espagne :

Et l’une des dernières interviews disponibles à ce jour sur la chanteuse est celle-ci de 2017 :

Un article intéressant en espagnol qui revient sur la carrière de Jeanette sur l’édition d’un nouvel album de compilation par la maison de disques britannique Ace Records [on y apprend au détour qu’elle a fait une version en japonais de son titre « Soy rebelde » !]

Pour acheter le DVD avec l’audio espagnol « Cría cuervos » qui a fait connaître la chanson « Porque te vas » de Jeanette, voici notre lien d’affiliation Amazon :

Pour télécharger uniquement la chanson :

El Suso – Si te vas

Moi perso, je reste pour t’écouter, ne t’inquiète pas « El Suso » ! Une voix d’ange, des paroles bouleversantes, une mélodie entêtante, « Si te vas » avait tout pour m’accrocher.

Cet artiste est produit par la maison de disque indépendante Fods Records, installée en Andalousie depuis une trentaine d’années et qui distribue ses albums par ses propres moyens.

El Suso est un chanteur de flamenco et d’un mélange de pop et de rock. Son dernier titre « Si te vas », sorti le 29 mars 2019, totalise déjà près d’un million de vues sur Youtube :

Vocabulaire de la chanson :

Acabarse : se terminer

Dejar : arrêter, laisser

Marcharse : s’en aller, partir

Bendecir : bénir

Sueño : rêve

Soltar : lâcher

Les paroles sont malheureusement introuvables sur le net à l’heure actuelle (nous sommes le 21 mai 2019, lorsque ces mots sont écrits). Mais les sous-titres peuvent être activés sur la vidéo, et c’est peut être même encore mieux !

Une autre chanson que j’aime du même chanteur :

Les réseaux sociaux de El Suso : Twitter / Facebook / Instagram

Pour soutenir cet artiste et le site Vocabulaire-espagnol.com, n’hésitez pas à télécharger sa chanson via ce lien d’affiliation Amazon :

Documentaire sur le futur de l’emploi et des robots

Cotec est une fondation pour l’innovation créée en 1990. Depuis 2005, la fondation prend une définition large du mot « innovation » : « Innovación es todo cambio (no solo tecnológico) basado en conocimiento (no solo científico) que genera valor (no solo económico) » [l’innovation est tout changement (pas seulement technologique) basé sur la connaissance (pas seulement scientifique] qui génère de la valeur (pas seulement économique)].

La fondation Cotec vient de réaliser un documentaire exceptionnel (on ne mâche pas nos mots) sur le futur du travail, sur la répartition des richesses, sur des sujets de société très importants et qui ne sont pas discutés/réfléchis à l’heure actuelle par les partis politiques espagnols. Le documentaire « MiEmpleoMiFuturo » a pour but d’éduquer et de faire pression sur les représentants du pays, par l’intermédiaire d’une pétition qui a déjà recueilli 55 000 signatures.

Ce travail est d’une telle intensité, à la fois dans sa réalisation et dans sa portée pédagogique qu’il va être utile à beaucoup de citoyens. Il devrait à mon sens être traduit dans d’autres langues afin que tout le monde ait accès à ce niveau d’information. J’ai appris plein de choses sur le pessimisme social, sur la délocalisation des entreprises… Le tout, en entraînant sa compréhension orale en espagnol !

La bande-annonce du documentaire pour vous donner envie de le regarder :

Vocabulaire de la vidéo :

Probablemente : probablement

Ninguno : aucun

Ello : cela

Potencia : puissance

Contar : raconter

La première partie du documentaire :

La seconde partie du documentaire :

Dites-nous dans les commentaires ce que vous avez pensé de ce documentaire et n’hésitez pas à partager ceux qui vous ont fait vibré dernièrement !

Sitcom en espagnol

Extr@ est une sitcom à visée éducative qui a été produite en 4 langues : anglais, français, allemand et espagnol. Cette dernière version est celle bien évidemment qui nous intéresse. La série est composée de 13 épisodes de 24 minutes, produits entre 2002 et 2004. Vous trouverez l’ensemble des épisodes en espagnol sur la chaîne « Spanish Thailand » :

Extr@ est surtout utile pour ceux ayant un niveau faux-débutant/intermédiaire. Elle permet d’apprendre de nouveaux mots et de pratiquer sa compréhension orale, même si la prononciation exagérée est un peu désagréable et peu naturelle. L’humour inhérent à la sitcom et l’âge des personnage vont permettre à un jeune public de s’y intéresser et d’améliorer ainsi leur espagnol.

Lorsqu’on pense sitcom, on ne peut passer à côté de la série américaine Friends.

Quelques extraits de l’adaptation en espagnol de Friends sont disponibles sur Youtube. Le doublage est parfois totalement raté et parfois très réussi, c’est aléatoire :

Si vous recherchez l’intégrale de tous les épisodes de Friends avec l’audio et les sous-titres en espagnol, voici le coffret Blu-ray fait pour vous (lien d’affiliation Amazon) :

Joselito, le petit chanteur des années 50-60

Vous avez sans doute entendu parler de Jordy ou écouter sa chanson phare « Dur dur d’être un bébé ». Eh bien, voici le « Jordy espagnol », Joselito. Né en 1947, il commence sa carrière à l’âge de 10 ans (certes, c’est un peu plus que Jordy qui lui avait seulement 4 ans) et va durer une dizaine d’années, pendant laquelle il va également jouer dans de très nombreux films. Par la suite, à partir des années 70, il va tenter de faire de multiples come-backs sans jamais parvenir à intéresser suffisamment le public.

Ces enfants qui deviennent des stars très jeunes posent beaucoup d’interrogation et de problèmes moraux quant à leur manipulation et à leur bonheur réel. Leur vie est bien souvent tourmentée après avoir connu un succès trop facile et trop tôt.

Voici ce que donne la chanson « Campanera », sans doute la plus connue de Joselito :

Ecoutez également sa reprise de la chanson « Granada » :

En 2014, la chaîne de télévision espagnole « Trece » l’invitait pour parler de sa carrière et lui poser des questions que j’ai posé plus haut sur les jeunes enfants prodiges :

Le chanteur prodige a participé à de très nombreux films des années 50-60. Si vous souhaitez le découvrir, voici un coffret de ses films en noir et blanc qui devrait vous intéresser (lien d’affiliation Amazon) :

Et retrouvez un album édité en 2015 par Marianne Melodie qui regroupe 27 de ses plus grands succès :

L’Espagne à l’Eurovision

A deux jours de la finale de ce concours européen de la chanson, les voix s’échauffent. Alors que les demi-finales commencent à éliminer des concurrents, l’Espagne est assurée d’aller en finale ce samedi, tout comme 4 autres pays (l’Allemagne, l’Italie, la France et le Royaume-Uni). Ceci est un acquis depuis 1999 car l’Espagne fait partie des « big five » (les plus gros contributeurs à l’organisation de cet événement).

Vous connaissez certainement le représentant de l’Espagne à l’Eurovision 2019. Et dans le cas contraire, nous vous le redonnons en fin d’article !

L’Espagne a remporté le concours à deux reprises : en 1968 (avec « La, la, la » par Massiel) et en 1969 (avec « Vivo Cantando » par Salomé).

En dehors de ces victoires, l’Espagne connaît une très grande disette depuis et squatte surtout les dernières places depuis une dizaine d’années. Voici un petit résumé de 55 ans de chansons espagnoles au concours de l’Eurovision (avec le nombre de points et la place finale) en 18 minutes. 1961 est la 6e édition de l’Eurovision, mais la 1e participation de l’Espagne :

Après avoir vu cette vidéo, deux chansons m’ont particulièrement interpellées : tout d’abord, celle des « Las ketchup », « Bloody Mary » en 2006, qu’on a bien évidemment pas eu l’habitude d’entendre dans ce registre et qui n’ont pas excellé. Et ensuite, celle de Pastora Soler en 2012, « Quédate conmigo » qui est impressionnante ! Je trouve très injuste sa 10e place finale tant la voix est exceptionnelle.

Depuis, en 2016, il y a eut Barei avec « Say yay ! » (22e position avec 77 points) :

En 2017, il y eut une catastrophe musicale pour bon nombre d’Espagnols. Manel Navarro a représenté le pays avec « Do It For Your Lover ». Le pays a terminé en dernière position avec 5 points. Il est fort possible que cette prestation contienne la plus horrible fausse note de l’histoire du concours (si vous voulez avoir des cauchemars, rendez-vous vers la fin de la chanson) :

Un mot à apprendre pour résumer cette prestation de Manel Navarro : « gallo », qui signifie « fausse note ». Bon après, il faut savoir aussi passer à autre chose et je vous invite grandement à écouter ses dernières productions qui sont un peu meilleures (bien que je ne sois pas un grand fan).

Sans être sensationnelle, la chanson de 2018 était nettement meilleure que celle choisie les années précédentes. Déjà parce que le retour à la langue espagnole était une nécessité absolue et que l’histoire d’amour racontée par les deux interprètes est belle. Amaia et Alfred méritaient mieux que leur 23e place sur 26 avec 61 points :

Et pour cette année, l’Espagne devrait logiquement remonter dans les classements. Même si je trouve l’interprétation des demi-finales un peu moins survoltée qu’à ses débuts et donc peut être moins adaptée à l’Eurovision (jugement personnel), je l’adore toujours autant (commentaire tout à fait subjectif de quelqu’un qui écoute ce type de chansons à longueur de journée) et je trouve qu’elle donne de l’énergie, de l’optimisme et envie de chanter :

En espérant que cette édition 2019 sourit un peu à l’Espagne qui a pris goût au bas du classement ces dernières années !