Ayuda para leer « El Principito »

« Le Petit Prince » est le deuxième ouvrage le plus traduit (361 langues) après la Bible. Ce petit livre d’Antoine de Saint-Exupéry est un conte d’à peine 100 pages qu’il convient de lire à tout âge.

La dédicace du livre permet de comprendre l’histoire du livre : il est dédié à l’enfant que nous avons tous été, à celui que nous devons retrouver. On peut lire dans cette dédicace : « Toutes les grandes personnes ont d’abord été des enfants. (Mais peu d’entre elles s’en souviennent.) »

Pour obtenir un PDF de « El Principito », voici un lien utile : https://freeditorial.com/es/books/el-principito/

Une des versions françaises existantes, si vous souhaitez faire une comparaison : https://www.ebooksgratuits.com/html/st_exupery_le_petit_prince.html

Quelques mots de vocabulaire de la première page de « El Principito » :

Una persona mayor : une grande personne

Entender : comprendre

Pasar hambre : souffrir de la faim

Consuelo : réconfort

Bastar : suffire

Recordar : se rappeler, se souvenir

Selva : forêt

Virgen : vierge

Titularse : s’intituler

Lámina : planche, image

Tragar : avaler

Fiera : fauve

Presa : proie

Asustar : faire peur, effrayer

Sombrero : chapeau

Le livre « El Principito » en espagnol (lien d’affiliation Amazon) :

Il existe différentes manières d’aborder l’oeuvre. Si vous ne souhaitez pas vous lancer immédiatement dans la lecture, vous pouvez l’écouter grâce aux livres audio :

(les deux autres parties de la vidéo sont à retrouver sur la chaîne Youtube « Lecturas a Blanco y Negro »)

Plusieurs adaptations cinématographiques de l’oeuvre existent. La plus récente est sortie en 2015 au cinéma et je trouve qu’elle était très réussie :

Le DVD est disponible en espagnol à cette adresse (lien d’affiliation Amazon) : El Principito [DVD]

Et si vous voulez seulement trouver un résumé de l’oeuvre pour savoir « de quoi qu’il cause », en voici un en images animées :

J’espère que cette présentation vous aura donné envie de lire ou relire cette oeuvre… en espagnol, bien sûr. Apprendre une langue par l’intermédiaire de récits aussi forts est sans aucun doute l’une des plus grandes expériences d’apprentissage.

Dites-nous dans les commentaires ce que vous pensez de cette oeuvre et si vous l’avez déjà lue en espagnol ! Et selon vous, quelles autres œuvres françaises devrions-nous recommander à quelqu’un qui apprend l’espagnol ?

Publicités

La danse des canards… en espagnol

Il va falloir mettre de côté sa dignité… du moins pour la durée de cet article. Si vous voulez apprendre l’espagnol, il va falloir aussi s’imprégner de la culture hispanophone. Et (mal)heureusement pour vous, il existe une version espagnole de la célèbre chanson de JJ Lionel « La danse des canards ».

Les paroles de « El baile de los pajaritos » : https://www.letras.com/tatiana/849717/

Vocabulaire de la chanson :

Pajarito : petit oiseau

Bailar : danser

Nacer : naître

Cola : queue

Mover : bouger

Alegrar : réjouir, faire plaisir

Pico : bec

Sacudir : secouer

Doblar : plier

Acabar : terminer

Pour télécharger la chanson et la repasser en boucle sur vos différents supports, voici notre lien d’affiliation Amazon : El Baile de los Pajaritos

« El baile de los pajaritos » est la version espagnole interprétée par l’accordéoniste María Jesús qui connut le succès sous le nom complet « María Jesús y su acordeón« . La chanson est sortie en 1981 et le succès fut tel qu’un film « Los pajaritos » (1982) a été réalisé par Javier Aguirre.

Une critique du film et de la courte carrière de María Jesús au cinéma : https://cinemania.20minutos.es/blog/los-pajaritos-la-pelicula-de-maria-jesus-y-su-acordeon/

Le DVD du film est très peu trouvable car celui-ci a connu un succès moindre. Néanmoins vous pourrez en trouver quelques exemplaires sur Amazon (lien d’affiliation) : Los Pajaritos (MªJesus Y Su Acordeon)

Il en faut pour tous les goûts

Bien conscient que la chanson ne plaît pas à tout le monde, je donne voix au chapitre à un des détracteurs qui met la forme pour dire tout le mal de cette chanson (même si le nom du site et le concept reste offensant) : https://www.lapeorcancion.com/el-baile-de-los-pajaritos/

Et si vous avez aimé, et vous êtes même pourquoi pas déhanché sur « La danse des canards », vous passerez bien écouter celle du gorille, non ? Puis après, je vous recommanderais… bon d’accord, on s’arrêtera là pour cette fois 😉

Todo es posible con Tadeo Jones

Chansons en espagnol pour se motiver / commencer la matinée de bon pied / améliorer son espagnol (cocher les options valides, toutes pour moi)

« Todo es posible » est une chanson extraite du film d’animation espagnol « Tadeo Jones 2 » (Tad et le Secret du roi Midas, en français). Le film est réalisé par Enrique Gato a été diffusé pour la première fois en Espagne le 25 août 2017. Les interprètes de la chanson « Todo es posible » sont David Bisbal et Tini Stoessel. « Tadeo Jones 2 » a réuni 3 200 000 spectateurs en cinéma en Espagne. La première partie « Las aventuras de Tadeo Jones » avait été vu en 2012 par 2 800 000 personnes.

Les paroles de la chanson : https://www.letras.com/david-bisbal/todo-es-posible/

Vocabulaire de la chanson :

Escudo : bouclier

Imán : aimant

Soltar : lâcher

Mitad : moitié

Viaje : voyage

Alcanzar : atteindre

Fe : foi, espoir

Ganas : envies

Red : filet

Contigo : avec toi

Invencible : invincible

Soplar : souffler

Miedo : peur

Ahogar : noyer, étouffer

Camino : chemin

Querer : aimer

Guiar : guider

Crecer : grandir

Meta : but, objectif

Temer : craindre

Tocar : toucher

Recordar : se souvenir de, se rappeler

Vencer : vaincre, battre

Le premier single de la partie n°1 de ce film d’animation « Te voy a esperar » est une chanson hyper connue et dont je viens seulement d’apprendre qu’elle avait été composée pour ce film ! Elle est interprétée par Juan Magan et la chanteuse mexicaine Belinda et a été vue plus de 60 millions de fois sur Youtube :

La bande-annonce de la 2eme partie pour se rendre compte de quoi retourne ce film d’animation espagnol :

Si vous voulez découvrir les films (en espagnol) d’animation Tadeo Jones, voici un coffret comprenant les 2 DVD (lien d’affiliation Amazon) : Tadeo Jones Pack (PACK TADEO JONES 1 + 2)

Et dire que l’aventure de Tadeo Jones avait commencé en 2004 par un court-métrage de 9 minutes et que depuis le personnage a amassé 6 prix Goya.

Si vous vous posez la question d’une 3ème partie, l’article suivant devrait vous apprendre davantage sur cette information et sur le cinéma d’animation espagnol : https://www.audiovisual451.com/nico-matji-salvo-catastrofe-mayuscula-creo-que-si-habra-tadeo-jones-3/

Un formidable conteur

Ecoutez des petites histoires passionnantes pour améliorer votre espagnol

Hernán Casciari est un excellent conteur, écrivain et journaliste argentin. Depuis janvier 2019, il a une section qui se nomme « Cuentos para soñar » dans l’émission de minuit de la chaîne argentine Telefé. Il y conte des récits qu’il reprend de ses divers contes ou il en écrit de nouveaux.

Exercice délicat : il a entre 3 et 6 minutes pour raconter une histoire, un univers et surprendre le téléspectateur. Je pense qu’il y arrive à merveille et (quasiment) à chacune de ses interventions (déjà 60 contes disponibles sur la chaîne Youtube d’Hernán Casciari) ! La seule difficulté pour ceux qui sont en phase d’apprentissage de l’espagnol est les allusions culturelles ou politiques à l’Argentine (ça fait découvrir du pays !).

Laissez-vous bercer par son élocution, ses intonations et son imagination :

Vocabulaire du conte :

Cumplir : fêter (anniversaire)

Curso : cours

Cariño : tendresse

Tobillos : chevilles

Parpadear : battre des paupières

Pivote : pivot (sport)

Botín : butin, pactole

Enojado : énervé, en colère

Perseguir : poursuivre

Susto : peur, effroi

Disfrutar : aimer, profiter de

Partir : casser, briser

Cuento : conte, histoire

Mandar : ordonner, envoyer

Le livre qui a fait connaître Hernán Casciari est « Más respeto, que soy tu madre » (2005), édité par Plaza & Janés :

Une partie d’un des récits de ce livre a été conté par Hernán :

Álvaro Soler – Puebla

Sortie le 31 août 2018 sur Youtube, puis le 14 septembre 2018 sur le deuxième album d’Álvaro Soler, « Puebla » est une chanson qui fait pétiller les oreilles, comme j’ai coutume de dire. Elle fait partie du répertoire un peu moins connu de ce chanteur exceptionnel qui n’a cessé d’enchaîner les succès depuis « El mismo sol » en 2015.

Cette chanson « boudée » par le grand public est pourtant une (petite) merveille. Précaution d’usage : comme souvent, écouter du Álvaro Soler, c’est addictif et ce titre ne déroge pas à la règle ! On retrouve là beaucoup de positivisme, de couleur et on se met soudainement à chercher des billets aller (en laissant pour plus tard le retour) pour aller à Puebla (de Sanabria, en Espagne)… qu’on sache danser ou non.

« Puebla » fait partie de son album Mar de Colores (2018). « Con un mar de colores, yo te quiero pintar »

Les paroles de la chanson : https://www.letras.com/alvaro-soler/puebla/

Vocabulaire de la chanson :

Bailar : danser

Mirar : regarder

Pasear : se promener

Enseñar : enseigner, apprendre

Cazar : chasser

Mariposas : papillons

Pintar : peindre

Palmas : paumes, applaudissements

Pour télécharger le titre « Puebla » d’Álvaro Soler sur Amazon, voici le chemin le plus court (lien d’affiliation) :

Et parce qu’on ne se lasse pas de l’écouter, avant de partir, filez écouter son tout dernier single (publié le 10 mai 2019), « La libertad » :

Poesía sin fin – Alejandro Jodorowsky

C’est certainement l’un des films les plus curieux que j’ai eu à présenter ici jusque maintenant. Je souhaite vous le présenter car je trouve qu’il se dégage du film une énergie folle et une très grande créativité qui sont plaisantes à voir. La bande-annonce et l’extrait qui suit donnent très envie de voir l’oeuvre d’Alejandro Jodorowsky :

Vocabulaire de la vidéo :

Sentido : sens

Cerebro : cerveau

Alumbrar : éclairer, allumer, illuminer

Hambre : faim

Estudiar : étudier

Bromear : plaisanter

Aburrirse : s’ennuyer

Palomas : pigeons

Gritos : cris

« Poesia sin fin » (2016) est le récit de la vie d’Alejandro lui-même qu’il met en scène et qui fait suite à « La danza de la realidad » sorti en 2013. Alejandro annonce à sa famille qu’il veut devenir poète, ce qui est très mal vu par son papa qui souhaite qu’il fasse des études de médecine.

Sa prochaine production « Psicomagia , un arte que sana. » sera lancée dans les salles de cinéma françaises en octobre 2019. Le film a nécessité un crowdfunding pour être produit car les investisseurs ne mettent pas d’argent ou peu dans le cinéma d’auteur.

Alejandro Jodorowsky est un cinéastre franco-chilien qui est également acteur et scénariste de bande-dessinée, entre autres ! Il est né le 17 février 1929 à Tocopilla au Chili et vit actuellement à Paris, où il donne des classes de tarot et des conférences sur ses techniques (la psychomagie et la psychogénéalogie).

Pour profiter du dernier chef d’oeuvre d’Alejandro Jodorwsky, n’hésitez pas à vous procurer le DVD de « Poesía sin fin » (lien d’affiliation Amazon) :

Pour aller plus loin sur le sujet :

Une critique du film : https://www.elespectador.com/entretenimiento/cine/poesia-sin-fin-el-viaje-filmico-hacia-lo-desconocido-de-alejandro-jodorowsky-articulo-817761

Une biographie d’Alejandro Jodorowsky : https://www.escritores.org/biografias/9782-jodorowsky-alejandro

Alejandro Jodorowsky est également un excellent poète que je vous propose de découvrir avec son poème « No sé » : http://nubesdedosisdiarias.blogspot.com/2014/01/no-se-dos-poemas-de-alejandro.html

Les avantages d’être bilingue

Je vous partage aujourd’hui une vidéo sur le bilinguisme provenant de la chaîne Youtube « Haztelalista » (anecdotes, questions de culture générale). Attention, elle est particulièrement intéressante pour les personnes ayant déjà un excellent niveau d’espagnol, car le débit de la locutrice est très élevé et les termes utilisés sont parfois complexes. Dans le cas contraire, il va falloir faire des pauses et mettre les sous-titres !

Vocabulaire de la vidéo :

Dejar en claro : préciser

Atento : attentif

Matiz : nuance

Procesar : transformer, traiter

Primo : cousin

Desarrollar : développer

Listo : intelligent

Dans les commentaires de la vidéo, l’internaute « Krys Rei » dit que le seul désavantage d’être bilingue est de ne pas se souvenir d’un mot et de devoir le dire dans une autre langue.